Exit

En Novembre 2015, GP Bullhound a publié un rapport sur la e-santé [1], présentant les principaux défis à relever par le secteur de la santé et les solutions apportées par les technologies numériques.

L’étude définit la e-santé comme “la prestation de services de santé (par exemple les consultations, conseils, diagnostics, traitements) par des moyens numériques ou l’amélioration des services de santé fournis physiquement grâce à l’application de la technologie numérique (par exemple les logiciels d’analyse de données)” [1].

Il définit la technologie numérique comme “la clé pour relever les défis de la prestation de soins de santé au 21e siècle. Les logiciels Cloud, les applications smartphones, les marchés en ligne et l’analyse de données sont des technologies clés, alors que les soins de santé cherchent à devenir plus efficaces et centrés sur le patient” [1].

Les phrases qui suivent sont issues du rapport..

  1. La e-santé portée par les innovations technologiques

Smartphones

La technologie la plus importante dans les soins de e-santé a été l’augmentation rapide et sans précédent du smartphone, l’innovation technologique adoptée le plus rapidement dans l’histoire de l’homme.

Big Data & Intelligence Artificielle

Les données de santé s’accumulent à un rythme sans précédent, collectées depuis des sources variées telles que les dossiers électroniques de santé et les données de santé publiques. Ces volumes ne peuvent être gérés que par la technologie, avec la capacité de croiser différents types de données.

Appareils connectés

L’explosion des appareils connectés, avec un total de 25 milliards d’appareils connectés dans le monde en 2015, facilite le transfert et l’analyse des informations..

  1. La e-santé pour relever les défis sociaux

La technologie des soins de e-santé est un élément clé pour répondre aux défis démographiques et économiques auxquels sont confrontées les sociétés actuelles :

  • Vieillissement de la population : la part globale des personnes âgées de plus de 60 ans passera de 11,7% en 2013à 21,1% en 2050.
  • Développement des pays émergents : un pays développé dépense généralement 10% du PIB pour la santé par rapport à 5% pour un pays émergent.

En conséquence, les dépenses de soins de santé à travers le monde qui représentaient 7,2 trillions de dollars en 2013, soit 10,6% du PIB mondial, devraient croître de 5% par an jusqu’en 2018.

 Healthcare spend a percentage of GDP .

  1. Les nouvelles tendances digitales

Télémédecine digitale

Les applications mobiles et les sites web permettent de relever les défis de coûts, de disponibilité et de commodité en offrant des consultations et des soins de santé à distance grâce aux technologies de télécommunication et d’information.

La télémédecine correspond aux concepts suivants :

  • « Store-and-forward » (acquisition de données médicales et transmission à un professionnel de santé pour analyse);
  • Contrôle à distance (particulièrement utile dans la gestion des maladies chroniques d’une manière rentable et pratique);
  • Interactive (consultation et évaluation médicale en temps réel).

Un certain nombre d’entreprises de la e-santé suivent des modèles interactifs basés sur des consultations vidéo avec des médecins.

Ces solutions peuvent par exemple améliorer l’efficacité des soins et des traitements pour les personnes souffrant de maladies chroniques car elles ont le potentiel d’éliminer certains de ces gaspillages. Internet et les applications mobiles permettent d’informer les patients, leur rappeler de prendre leurs médicaments mais également de fournir un flux de données au médecin, permettant une intervention si nécessaire ou simplement pour mettre en place des rendez-vous réguliers plus efficaces.

Traitement médical & diagnostique digitaux
Le traitement médical et le diagnostic digitaux sont la capacité d’aller au-delà de la consultation virtuelle pour offrir diagnostic ou un traitement à distance identique voire meilleur que ceux obtenus par des méthodes traditionnelles.
Les autres applications de traitement médical digital fournissent, pour les personnes souffrant de démence ou de la sclérose en plaques par exemple, des programmes de thérapie personnalisés visant à ralentir la dégradation ou soutenir la reprise.
Ces solutions peuvent potentiellement être déployées à titre préventif, comme avec les applications de smartphones qui mesurent l’impact du stress et fournissent des commentaires ou recommandent des exercices pour le réduire le stress et accroître la résistance.

Places de marché & réseaux numériques
La e-santé donne accès à des sites pour connecter des individus avec le personnel médical, les entreprises et leurs pairs, ce qui simplifie le parcours du patient, permettant l’accès à l’information médicale et fournissant un soutien.

Par exemple, elle peut aider les patients à trouver un médecin local ou un dentiste au sein de leur réseau d’assurance, d’examiner les commentaires des autres patients, de prendre un rendez-vous et de remplir les formulaires en ligne.

Alors que les marchés se concentrent sur le fait de réunir patients et professionnels de santé, les réseaux en ligne servent à réunir les personnes souffrant de certaines conditions de santé en fournissant des informations utiles en ligne et permettant une interaction et un soutien par les pairs.

Conclusion

À bien des égards le secteur de la santé a encore du chemin à parcourir pour intégrer pleinement les innovations technologiques.
En même temps, de nouvelles technologies de santé émergent, qui ont le potentiel de révolutionner la façon dont nous pensons un traitement médical et les relations entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de la santé.

[1] http://www.gpbullhound.com/wp-content/uploads/2015/11/GP-Bullhound-Digital-Healthcare-Nov-2015.pdf
Close
Go top