Exit

A l’occasion du 23e ANDI Health Forum qui s’est tenu à Carthagène en Colombie du 8 au 10 Juin 2016, ANDI, l’association nationale des industries colombiennes, a présenté son nouveau Code d’Ethique de la Transparence.

Un nouveau code de transparence en Colombie

Stand BMI SYSTEM au 23ème ANDI Health Forum 2016

Ce congrès a été un grand succès et a réuni 1 300 personnes, ce qui représente une augmentation de 30% par rapport à l’année dernière et montre l’intérêt grandissant des acteurs publics et privés pour ce sujet.

Le sujet principal de ce congrès était la transparence, ce qui illustre l’importance croissante de ce thème en Colombie et réaffirme le leadership du pays en Amérique latine en termes de transparence et de compliance.

La Chambre Pharmaceutique d’ANDI a profité de cet événement pour donner au gouvernement le  Nouveau Code d’Ethique de la Transparence approuvé en mai dernier par tous les membres de la Chambre, en coordination avec l’AFIDRO, l’association nationale des laboratoires pharmaceutiques pour la recherche et le développement, qui avait son propre code de transparence depuis Janvier 2015.

Dr. Emilio Sardi, Président de la Chambre Pharmaceutique d’ANDI, a présenté le code. Au cours de sa conférence, il a encouragé le secteur pharmaceutique à adapter ses processus aux exigences exposées dans ce code, pour améliorer la transparence des relations entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé.

Le deuxième grand thème du congrès était axé sur l’efficacité des modèles de santé grâce à la coopération entre le gouvernement, l’industrie pharmaceutique, les fournisseurs de services de santé et les professionnels et organismes de santé.

La Colombie a l’un des systèmes de santé les plus complexes au monde, ce qui a été très critiqué par l’opinion publique. En outre, cela a également créé des situations d’endettement des fournisseurs de soins de santé.

Enfin, historiquement, il y a toujours eu de fortes rivalités entre les industries pharmaceutiques locales et les industries pharmaceutiques internationales au sujet de l’approbation des médicaments ou de la réglementation des prix. Ce contexte a divisé l’industrie en deux associations : l’ASINFAR, représentant des entreprises nationales et l’AFIDRO, représentant des entreprises internationales.

Cependant, les deux associations soutiennent la mise en place de nouvelles règles de transparence via le code de transparence d’ANDI. Ce dernier coopère actuellement avec le gouvernement afin que ce code puisse être appliqué prochainement.

 

Close
Go top